Extraits du livre :

Les origines de la représentation politique des français de l'étranger

9 juin 2019

La constitution du 27 octobre 1946 a.  (IVe République)
Stipule que le nouveau Parlement comprendra une Assemblée nationale et un « Conseil de la République » (nom que le Sénat devait porter jusqu’en 1958) et qu’au sein de ce dernier, les « Français de l’extérieur » seraient représentés. L’Assemblée nationale, chargée de préciser les modalités de cette représentation, décida, par une résolution du 13 décembre 1946, que trois sièges de « conseillers de la République » (sur 320) seraient confiés à des personnalités représentant respectivement leurs compatriotes résidant en Europe, en Amérique et en Asie- Océanie (l’Afrique, de son côté, faisait l...

Lire la suite

Extraits du livre ( publié en 2016)

La bataille législative de 2013 sur l'avenir de l'AFE

14 avril 2018

Déposé au Sénat (la gauche y est majoritaire depuis septembre 2011) en première lecture le 20 février 2013, le texte gouvernemental est discuté et profondément remanié par la commission des lois de la Haute Assemblée (vote du 13 mars) pour être voté en séance publique le 19 mars. C'est en fait un nouveau projet reprenant pour l'essentiel les propositions de l'AFE de décembre 2012, qui arrive sur le bureau de l'Assemblée nationale le 20 mars, modifiant profondément le texte initial.

 

L'AFE, désormais élue au suffrage universel direct, se trouve renforcée dans ses attributions et devient le pivot de la réforme au détriment des conseillers consulaires relégués à un rôle supplétif de « délégués ». Le pr...

Lire la suite

Extraits du livre :

Propositions d 'Elisabeth Barg et Jacques Saillant - 8 mars 2012

9 fevrier 2018

Extraits :

Poser la question de la réforme de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), c’est réfléchir à la représentation politique des Français établis hors des frontières.
......

La remise en cause de l’AFE ne peut qu’améliorer notre représentation politique tant cette assemblée n’a rien à voir avec une démocratie moderne. Son histoire, très liée à notre passé colonial puis à la période postcoloniale, nous rappelle que, pendant de longues années (de 1948 à 1982) ses membres, nommés ou élus selon des règles très compliquées, étaient avant tout les représentants d’intérêts financiers, économiques ou culturels au profit de certaine...

Lire la suite