Le moment du choix est venu

Appel pour un vote éclairé

23 mai 2021

    Ce 30 mai 2021 vous n'avez qu'un seul tour pour élire les 5 conseillers qui siègent au consulat d'Alger pour vous représenter et défendre vos intérêts. Si vos conseillers n'ont pas de pouvoir "exécutif" (c omme un conseil municipal) ils jouent un rôle important pour l'octroi des bourses, des aides sociales et culturelles ainsi que pour tout ce qui concerne votre sécurité, comme la crise sanitaire le montre bien depuis plus d'un an maintenant. Si il n'y a pas de différences fondamentales sur les enjeux "politiques" de ce scrutin voici cependant quelques commentaires et nuances concernant les quatre têtes de liste qui vous sollicitent.

 

Si vous avez voté régulièrement depuis le début des années 2000 ou si vous avez suivi la vie associative de la communauté française du consulat d'Alger vous avez certainement rencontré Nadia Lahlouh, Radya Rahal ou Karim Dendène, tous trois élus en 2014 à la première élection consulaire. Si c'était le premier mandat de Nadia Lahlouh les deux autres conseillers avaient déjà été élus conseillers AFE en 2003, 2009 et 2014. Ils ont en commun, au de là de leurs différences, un engagement "militant" local, clair et reconnu par tous ceux qui les ont cotoyés.

 

 

     On ne peut pas en dire autant pour la liste de Mr. Daoud devenu conseiller en 2019 lorsque "son ami", Mr Hasnaoui élu lui aussi en 2014, a été démis de son mandat de conseiller consulaire suite à un jugement. Il avait déclaré une fausse adresse en 2014 pour se faire élire au consulat d'Alger alors qu'il vivait à Annaba où il avait ses activités professionnelles et militantes. Du même coup Mr Hasnaoui  a été automatiquement démis de son mandat de conseiller AFE.

 

 

Si Mr Hasnaoui est aujourd'hui candidat à Annaba, il est toujours président de la section FdM-adfe d'Alger. Quel peut être le sens de cette curieuse situation quand on sait que le président d'une association officiellement reconnue a ses entrées au consulat ? Dans ces conditions Mr Daoud ne serait-il pas candidat par "procuration" ? L'autre particularité de cette liste" FdM-adfe" c'est qu'elle se présente comme une liste d'union de toute la gauche, sans apporter une preuve explicite de "tous ces soutiens". Et pour cause, l'union de toute la gauche est acturellement un fantasme et y faire référence un mensonge qui nous prend nous, les électeurs/électrices du consulat d'Alger, pour des demeurés en politique. Dans ces conditions, l'appel à deux sénateurs "amis" de Mr Hasnaoui,  ne lève pas l'illusion, au contraire, il aggrave l'injure faite à nous citoyens français du consulat d'Alger.

 

Les électeurs et électrices de gauche du consulat d'Alger ont déjà été "abusés" en 2014 par un candidat plus préoccupé à servir sa carrière qu'à servir ses compatriotes. Ne chercherait-il pas à prendre sa revanche contre la "machination" dont il se dit avoir été victime et qui l'a contraint à abandonner tout mandat de conseiller ... ce qui n'a provoqué aucun séisme politique au consulat d'Alger ? 

Lettre aux conseillers des FdE

Mai 2021 - Fin de mandat - 1ère partie

12 mai 2021

A mesdames et messieurs les conseillers des français de l'étranger

 

     

        Avec cette lettre je mets fin au cycle d’informations et commentaires que je vous envoie depuis 2017 et qui ont jalonné votre mandat de "conseillers consulaires" devenus conseillers des français de l'étranger. Certains penseront « enfin » d’autres, peut-être, regretteront cette d...

Lire la suite

Lettre aux conseillers FDE - Fin de mandat suite et fin

12 mai 2021

      Savez-vous que depuis 2014 les conseillers AFE issus de la zone Européenne (UE et pays associés comme la Suisse) représent un peu plus du tiers des élus ? Que si on y ajoute ceux de l’Amérique du nord ils représentent 55 % des élus ???

 

     Ce qui constitue un grave dés...

Lire la suite

Les élections consulaires

Report en 2021....si tout va bien ?

7 octobre 2020

 

OCTOBRE 2020


     Dommage colatéral de la COVID l'élection des conseillers des français de l'étranger a été reportée au mois de mai 2021. Espérons que la crise sanitaire "mondiale" sera bien derrière nous d'ici là. Et du même coup l'élection des sénateurs de l'étranger sera organisée après ce scrutin.

 

     Et si ce temps "supplémentaire" était mis à profit pour achever la réorganisation de l'AFE ? Déjà entamée dans les faits par la transformation du "conseiller consulaire" (loi de 2013) en "Consei...

Lire la suite