Le Grand Débat, suite ....

Français ultramarins et français de l'étranger

6 fevrier 2019

Lors de la rencontre à l'Elysée du président Macron avec les élus "des territoires français ultra-marins" j'ai été frappé par cette idée qui affirmait que pour ces 3 millions de français de Martinique, Guadeloupe, la Réunion, Guyane etc....l'application des lois et réglements de la République ne pouvaient leur être appliquée  sans prendre en considération les contraintes liées à l'éloignement, à l'histoire, à la géographie voire aux coutumes de ces populations, si loin de la métropole. Et cela ne remettant en cause ni leur pleine et entière citoyenneté, ni le principe républicain de l'Egalité entre tous les français.


En entendant cette revendication très forte des élus ultramarins, qui revendiquent par ailleurs leur attachement aux valeurs de notre République, je me suis demandé pourquoi, beaucoup de français résidant à l'étranger, donc hors du territoire national, réclamaient, au nom du principe de l'Egalité, de bénéficier des lois et règlements appliqués sur le territoire national. Pourquoi, ce qui est possible pour les ultramarins, à savoir des adaptations de la loi à leur situation particulière, ne le serait pas pour les français de l'étranger, qui, de plus, vivent hors du territoire national ?